Fosyfa IESCO Centre de formation des professionnels de l’aide et du conseil à l’approche systémique

Logo Sémaphore la revue de Forsyfa

De la mise en scène à l'invite : L'art de la thérapie systémique (Extrait)

Sémaphore 1 carré
24/06/2015
La thérapie systémique est une thérapie à visée de changements. Il ne s'agit pas de changements éducatifs conscients mais de changements profonds, irréversibles et inconscients...

Sémaphore 1 grand

De la mise en scène à l'invité

L'art de la thérapie systémique

Extrait de la revue Sémaphore de juin 2015

 

Auteurs :

Catherine GADBY-MASSART Thierry LEBLOND Marie MASSON
Gérard Chabert, Christelle Lesourd, Marie Sabot
Thérapeutes familiaux et conjugaux
TSF reso 35 - Rennes

 

Introduction

La thérapie systémique est une thérapie à visée de changements. Il ne s'agit pas de changements éducatifs conscients mais de changements profonds, irréversibles et inconscients.

Un changement n'est rien d'autre qu'un nouvel apprentissage. Dans son livre « Vers une écologie de l'esprit »,  Grégory BATESON* mène une réflexion sur les niveaux d'apprentissage, et il en repère 4 types :

  • L'apprentissage zéro : il n'est pas susceptible de correction et n'est pas transposable. Si dans mon quartier une sirène sonne à midi, j'apprends lorsque cette sonnerie retentit qu'il est midi, mais ce n'est pas valable dans un autre contexte.
  • L'apprentissage 1 : il s'agit de l'apprentissage de type pavlovien : C'est le processus stimulus/réponse : lorsque le chien entend le bruit des croquettes dans l'assiette, il salive. C'est ce type d'apprentissage qui est en jeu dans les ancrages dont parle la Programmation Neuro-Linguistique.
  • L'apprentissage 2 : il s'agit d'un apprentissage transposable à un autre contexte. C'est l'apprentissage éducatif.
  • L'apprentissage 3 : c'est un changement dans le processus de l'apprentissage 2 : changer comment on a appris à apprendre. C'est un changement thérapeutique.
  • L'apprentissage 4 : il correspondrait à un changement dans l'apprentissage 3 : « Comment on a appris à apprendre à apprendre » mais il est improbable que l'on puisse l'enregistrer dans un organisme vivant actuellement.

La thérapie vise l'apprentissage 3 qui ne peut pas se produire à un niveau de compréhension intellectuelle, mais dans un processus relationnel, avec le ou les intervenants et les autres membres du système.

Les personnes consultant, en souffrance, souvent avec une très faible estime de soi, parfois maltraitées ou se maltraitant, ont besoin d'un climat de confiance pour accepter cette expérimentation.

Le thérapeute doit donc mettre en place un cadre suffisamment sécurisant pour les inviter à entrer dans des jeux relationnels différents sur la scène thérapeutique.

Scène ? Vous avez dit Scène ? Aurait-il donc, entre autres, une fonction de metteur en scène ?

Dans ce cas :

  • C'est quoi être metteur en scène ?
  • Pour quels scénarii ?
  • Pour quels acteurs ?
  • Pour quel public ?

C'est à partir de ces questions que nous, les thérapeutes systémiques du groupe de recherche de TSF, avons mené notre réflexion.

Nous vous invitons à cheminer avec nous.

Sur cette scène thérapeutique, il y a toujours un système consultant (famille, couple, individu), et un système intervenant (thérapeute, co-thérapeutes, équipe thérapeutique). Nous avons choisi de réfléchir dans le cadre de thérapie de famille avec un seul thérapeute, mais cette réflexion est valable quelle que soit la configuration.

 

Envie de lire la suite de cet article ?

 Commander la revue imprimée